Nos meilleurs conseils  pour la santé  de votre sourire
Nos meilleurs conseils
pour la santé
de votre sourire

Notre équipe de professionnels vous offre des informations diversifiées sur la bouche et les dents afin de vous aider à maintenir un sourire propre
et en santé !

lire les articles

La santé buccodentaire des tout-petits : des habitudes à surveiller

Tout-petit qui suce son pouce

La bouche des jeunes enfants est en pleine formation, ce qui amène son lot de défis. D’une part, les dents et les autres structures sont moins solides, donc plus vulnérables aux infections. D’autre part, le bon développement des structures peut être entravé par ces maladies et par certaines habitudes. C’est pourquoi il est important de prendre soin de leur hygiène buccodentaire, mais aussi de contrer certaines pratiques courantes. L’équipe du Centre dentaire Delongchamp à Lachute vous présente ici trois habitudes à surveiller pour préserver la santé buccodentaire des tout-petits.

La succion du pouce

Il est courant, même normal, que les nourrissons et les bébés sucent leur pouce ou une tétine. Acquis dans le ventre de la mère, il procure au très jeune enfant une sensation de bien-être qui l’aide à se calmer et à s’endormir. Généralement, cette habitude se perd graduellement entre l’âge d’un et trois ans, mais il arrive qu’elle persiste. À ce moment, elle peut devenir problématique pour le développement buccodentaire de l’enfant. La succion tardive du pouce empêche le passage de la déglutition infantile vers la déglutition dite adulte. Ainsi, plutôt que d’appuyer dans le palais avec la langue pour avaler, le tout-petit le fait par poussée linguale entre les dents du haut et du bas. En plus de mettre de la pression sur la dentition, cela entraîne des déséquilibres musculaires et osseux au niveau des mâchoires. Il est donc important d’enrayer cette habitude afin d’éviter les conséquences qui en découlent :

  • Des problèmes d’alignement des dents ;
  • L’avancement des dents du haut par-dessus la lèvre inférieure (dents de lapins) ;
  • Une malocclusion ;
  • Des difficultés d’élocution.

La grande consommation de lait

Le lait est le premier aliment des nourrissons et demeure central dans la diète des bébés, même quand la nourriture solide est intégrée. Le sucre étant prisé par les bactéries, la consommation fréquente de lait, surtout au biberon (il est plus directement en contact avec les gencives et les dents), met donc le bébé à risques d’infections. L’action microbienne induite peut causer une inflammation des tissus mous et, une fois que les dents commencent à sortir, la carie de la petite enfance.

Comme il n’est pas possible d’empêcher le bébé de boire du lait, certaines actions peuvent être prises pour limiter les risques associés :

  • Essuyer les gencives du jeune enfant après les boires : au fur et mesure que les dents font leur éruption, il faut aussi les nettoyer en utilisant une brosse à poils très doux et un dentifrice sans fluor ;
  • Éviter que le bébé s’endorme en buvant du lait : non seulement il est alors difficile de nettoyer sa bouche, mais le lait y reste longtemps, ce qui favorise l’action des bactéries. Quand l’enfant grandit, changez le lait pour de l’eau. Il aura quand même la sensation rassurante associée au biberon, mais sans les risques.
  • Dès que le tout-petit est assez autonome, substituez le gobelet à couvercle au biberon.

Le grignotage et les collations

Dans la même optique, le grignotage entre les repas, les collations fréquentes et la consommation de jus de fruits représentent une source potentielle de problèmes buccodentaires. Les bactéries peuvent proliférer et s’attaquer aux dents, causant la carie de la petite enfance, une infection agressive dont on a déjà présenté les conséquences. Il est toutefois possible de limiter les risques par des moyens simples :

  • Favoriser les collations de fruits, de légumes et de fromage plutôt que les aliments contenant du sucre (barres tendres, craquelins, etc.) ;
  • Inciter l’enfant à boire de l’eau au lieu de boissons sucrées quand il a soif ;
  • Apprendre à l’enfant à se rincer la bouche après avoir mangé ;
  • S’assurer de la qualité de sa routine d’hygiène buccodentaire.

 

En faisant attention à ces habitudes et pratiques courantes, vous contribuerez à la bonne santé de la bouche et des dents de votre petit trésor. Pour compléter ces mesures maison et vous assurer qu’ils ont porté fruit, n’oubliez pas de l’emmener à notre clinique de Lachute pour qu’il profite de soins pour enfants !

 

 

 

 

Dre Marjolaine Delongchamp Dre Marjolaine Delongchamp
Dentiste généraliste
Dre Delongchamp se passionne pour la dentisterie et ses diverses facettes. Au fil de ses 15 ans de pratique et de ses formations (post-graduées et continues), elle a développé une approche globale et physiologique des soins dentaires. Celle-ci s’appuie sur ses compétences générales et particulières (en réhabilitation esthétique et fonctionnelle, en traitement des troubles de l’articulation temporo-mandibulaire, en orthodontie).
Notre clinique

N’hésitez pas à nous confier la santé votre bouche et vos dents.
Nous saurons en prendre le plus grand soin !